Dans la série « la crise continue », je voulais vous parler de ma dernière conversion !

Ca faisait un moment que je me tâtais, et là c’est fait, j’ai passé le pas ! Je me suis convertie à un nouveau métier : Boulangère !

Alors pas d’affolements intempestifs, je n’en fais pas encore commerce…. Je fais faire seulement des économies à ma petite famille. Faut dire que j’ai de sacrés mangeurs de pain moi ! Une miche par jour !

Déjà nous avions une mauvaise habitude. Ou plutôt, nous avons gardé l’habitude française de manger du pain et pas du pain de mie comme aime les américains (ils n’aiment pas tous notre pain car il y a la croute… et oui, faut mordre et mâcher ensuite… c’est du boulot que tous ne veulent plus faire…).

Bien sur, pas de baguette sur Little Rock (sauf celle « à cuire », où on s’approche du goût français, on frôle mais c’est tout. Enfin c’est mieux que rien), alors nous nous étions rabattu sur les pains italiens type miche ou pain de campagne.

Mais la crise aidant, le prix du blé a du lui aussi augmenter et du coup la miche aussi. Et à des cours où je me suis dit que ça commençait à faire carrément un budget ce qui est quand même un comble pour simplement pain…

Bref, j’ai passé le pas. J’ai investi dans une machine à pain (retour sur investissement deux mois ! Et oui. Je sais mon boulot a un peu déteint sur moi…) et je me suis lancée.

Premier résultat :

DSC08049

Pas terrible à regarder mais mangeable. Je tâtonne et j’ajuste. Pour arriver à ça :

DSC08052

Là, c'était mieux... Mais pas encore ce que je voulais. Après avoir eu mes cousins Nadège et Daniel (gros bisous), boulangers de leur état il n’y a pas encore si longtemps, j’ai mis au point sur leurs conseils les derniers réglages…. Et voilà le résultat !

DSC08090

Là on y est. Mon pain est super bon, fait maison, plus économique et en plus je sais ce que je mets dedans !!!

Moralité : vive la crise ! On va bientôt tous se convertir à la vie hippie… On va tout faire nous mêmes !!!