Début mars, les deux classes de CM2 ont été invitées à aller au Capitol (c’est le siège du gouvernement et du parlement de l’Etat de l’Arkansas).

Pendant que nous attendions le gouverneur (les enfants devaient le rencontrer) son assistant est venu nous accueillir… Et j’ai compris comment nous avions obtenus cette rencontre : c’est un parent d’élève de l’école !

Ca était très drôle car les parents se sont présentés à lui et quand mon tour est venu et lui est dit : « Hi, my name is Claudine M. »…

Là il a continué à tenir ma main et la secouer mais son regard était interrogatif…

J’ai donc rajouté : « I know… obviously it’s not from Arkansas, isn’t it ? I’m french but we live in Little Rock since august 2007 and we love it !» (Oui je sais… objectivement ce n’est pas originaire d’Arkansas n’est-ce-pas ? Je suis française mais nous vivons à Little Rock depuis août 2007 et nous aimons ça !).

Ahhhhh. Ca allait tout de suite mieux !

On a ensuite rencontrer le Gouverneur de l’Arkansas et les enfants ont pu faire une photo de classe avec lui, dans son bureau.

Puis on nous a accompagnés jusqu'à l’hémicycle de l’assemblée « nationale ». Les députés étaient en cession. La séance a commencé par :

-          Un serment au drapeau (tous debout et la main sur le cœur)

-          Une prière !

On a ainsi assisté au vote de la loi interdisant aux jeunes conducteurs de téléphoner en conduisant… les autres peuvent toujours ! Ah oui, on n’est pas au même niveau sur ce plan la non plus ! Le père de DJ (un garçon de la classe d’Arnaud) est député* (pour ceux qui ne lisent pas tous mes billets…). Il était présent et a fait passer un mot au président de séance… Qui a fait une annonce officielle pour signaler notre présence. Nous nous sommes donc tous levés (enfants, profs et parents de l’école) pour qu’on nous repère et les députés nous ont applaudis pour notre initiative ! Mais nous n’avons pas été les seuls… Un jeune homme (un vrai look de cow-boy !) a aussi été salué pour son entrée dans le « hall of fame rodeo », soit le rodéo professionnel… Et oui, réussir, accomplir sa passion, n’est pas un vilain défaut ou une honte qu’il faut éradiquer à n’importe quel prix. C’est même tout le contraire.

On a aussi appris que n’importe quel citoyen peut contacter son député pour lui proposer une loi. Comme quoi on peut être « simple » citoyen et ici le pouvoir pense encore qu’on est capable de réfléchir… Un vieux concept surement….

Nous sommes ensuite passes du coté du sénat. J’ai ainsi pu constater que, comme chez nous, ici aussi les parlementaires sont plus vieux !

Nous sommes ensuite rentrés à l’école. Les enfants ont été captivés par cette sortie. Ce n’était plus une leçon dans un livre, ça avait pris forme pour devenir concret !

capitol