Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

 

Cela fait déjà quelques jours qu'un sujet présenté dans plusieurs médias provoque un mini débat : les français seraient de meilleurs parents (éducateurs en fait) que les américains. Nous apprendrions à nos enfants à dire "bonjour, au revoir, s'il-vous-plait et merci", ils ne feraient pas de caprices car nous leur apprenons la patience et à ne pas avoir tout ce qu'ils veulent dès qu'ils le demandent, ils ne nous interrompent pas toutes les deux minutes quand nous parlons, ils mangeraient absolument tout ce que nous leur mettons dans leurs assiettes, et enfin, cerise sur le gâteau, ils seraient se rendormir tout seul sans que nous soyons obligés de nous lever au beau milieu de nos nuits !

Mouhais. Un brin angélique, comme vision, non ? En temps que parents français, on regrette justement que chez nous le bonjour, au revoir et merci soit de plus en plus rare (mais comme les adultes ne donnent plus l'exemple, difficile de faire passer le message auprès des enfants... Je me souviens d'une fois où Chloé était rentrée dans un magasin, elle devait avoir 6-7 ans, et avec un grand sourire avait adressé à la vendeuse "Bonjour" ! La jeune dame ne lui avait rien répondu en retour ce qui avait beaucoup surpris ma nénette. Elle m'avait demandé "maman, pourquoi la dame ne m'a pas dit bonjour elle aussi ?". Je lui avais alors dit "ma chérie, tu vois, des fois les gens ne sont pas polis mais ce n'est pas une raison pour faire comme eux. Alors continue à dire bonjour quand tu rentres quelque part et tant pis pour les mal élevés". La vendeuse n'avait rien ajouté... Dommage car j'étais prête à lui voler dans les plumes !).

Idem sur les caprices. Les enfants français sont normalement constitués... Et font des caprices comme tous les autres. Ensuite c'est une question personnes. Toutefois, en France, on n'appellera pas la police ou on ne téléphonera pas à la protection de l'enfance si on vous voit mettre une claque à un enfant qui fait un gros caprice en plein milieu d'un magasin. Par contre le risque est réel ici ! C'est une des premières choses que l'on nous a dit en arrivant : "surtout ne virez jamais de gifles en public ! Vous risquez d'avoir des ennuis "...

En revanche, je suis totalement d'accord sur la nourriture ! Nous apprenons effectivement à nos enfants à rester assis à table (pas eux !), à ne pas manger tout et l'importe quoi toute la journée mais à respecter des heures, un équilibre alimentaire (pas eux !), à la cantine scolaire dès le plus jeune âge un adulte est là pour être sûr qu'ils ont gouté et mangé leur déjeuner (ce qui ne veut pas dire qu'on les force à manger des choses qu'ils n'aiment pas, mais à gouter ça oui !). Ici je regrette que la supervision d'un adulte se limite à être sûr que les enfants ne parlent pas entre eux (ou alors seulement chuchotent) pour que ça ne fasse pas trop de bruit... Par contre, si le gamin met toute sa lunch à la poubelle sans avoir rien mangé, personne ne lui dira rien. Génial ! Et voilà comment très peu d'entre eux acceptent de manger des aliments qu'ils ne connaissent pas déjà et s'ils sont cuisinés selon un autre mode que celui qu'ils connaissent, c'est idem, no way.

Ils auraient pu rajouter le délicat sujet du "potty train", l'âge où on tombe les couches pour le pot... Nos gamins français font l'apprentissage de la propreté aux environs des deux ans, plus ou moins, ici il n'est pas rare de voir des gamins de 4-5 ans qui ont encore des couches ! Faut dire que ce sujet n'est pas une fin de non recevoir pour intégrer l'école... Ca doit aider ! La phylosophie est de les laisser faire leurs apprentissages par eux mêmes... Mais je ne suis pas sûre que ce ne soit pas les lobbies des vendeurs de couches qui renforcent cette idée ! Les américains ont peur de traumatiser leurs gamins en leur imposant certaines choses... Résultat ils héritent de véritables petits tyrans qui leur pourrissent la vie, mais ne pourrons même pas s'en plaindre, ce serait "so shocking". On est complètement dans le clicher : l'idéal famillial où les parents aiment leurs enfants qui sont si mignons et intelligents, le tout se faisant sans aucun effort (en apparence), sans heurt, tout naturellement. LOL.