Spring Break est à peine fini que nos têtes se projettent déjà aux mois qui vont venir. Pour être exact les deux mois à venir. Nous devons rentrer pour refaire nos visas et nous allons en profiter pour rapatrier nos animaux. Ca c'est un truc qui me surprend beaucoup ici. Les américains sont réputés pour en faire des tonnes pour leurs animaux mais vous n'imaginez pas le nombre de gens qui m'ont demandé "mais vous allez ramener vos animaux ?". Oui ! Quelle question. Ils font quoi, eux ? Ils les laissent ?

Ils me surprendront toujours.

Par contre l'affaire n'est pas simple. D'abord parce que dans l'Etat où nous vivons, et bien à l'aéroport avoir des caisses en soutes c'est exclut (les avions sont trop petits et les soutes ne sont pas régulées en température) et ils sont tous trop gros pour être en cabine (oui, même les chats !). Donc nous avions pensé conduire jusqu'à Dallas. 5h de route, une petite ballade d'avant départ, why not.

Ah ah. Sauf que les compagnies aériennes ont prévu des températures « bannies »... Pas d'animaux si la température est au dessous de 45°F (soit 7°C). Bon en mai, on n’a aucun risque que cela arrive. Mais aussi si la température est au dessus de 85°F (soit 30°C). Là, par contre, on est mal : nous sommes dans une année qui semble partie pour être exceptionnellement chaude. On a déjà 80° à little rock en ce moment, alors d'ici un mois, les 85° on les aura très sûrement dépassés.

J'ai bien pensé à téléphoner à la compagnie aérienne. Le monsieur a été charmant mais à la question "et on fait quoi si ce jour là la température est à plus de 85° ?". Réponse : "ah là il faut prendre vos dispositions". En clair ??? Tu te démerdes (excusez l’expression). Rien n'est prévu si ce n'est que l'on te dit bien que les caisses ne seront pas embarquées et tu restes responsable de tes bestiaux. Un chenil ? Un service d'accompagnement ? Non, non. Rien du tout. Mais à plus de 85°, on n’embarque pas les caisses. Je crois que cette partie là je l'ai bien comprise monsieur...

Une autre solution ? J'ai tenté le cargo. Beaucoup plus cher que la caisse en bagage accompagné (là ils sont enregistrés comme une valise... à $175 quand même, la caisse) mais cerise sur le gateau : le problème de la température reste entier. Il est toujours de mise même en cargo. Et ça sert à quoi alors que je paye plus ???

Une solution ? On n'a trouvé que le changement d'aéroport (et un qui face la liaison en direct avec Paris... ca réduit encore les options). Cap au nord pour perdre des degrés. Chicago ! Une journée de route. Une nuit d'hôtel et l'avion direct le lendemain. Super. ... Euhhhh.Une nuit d'hôtel ? Avec 3 animaux ? Ouuuuuuh. Ce n'est pas gagné. Faudrait mieux que je me mette à chercher dès maintenant cette perle rare...

Entre temps, j'ai commandé les caisses de transport (là aussi, les exigences non discutables des compagnies sont longues comme le bras). Elles sont arrivées aujourd'hui. Bonnie et Clyde les ont déjà visitées (qui a dit "curieux comme une chat" ?) par contre Tootsie a fait une brave tête. Pas mis encore une patte à l'intérieur...