Le 22 janvier, une de nos copines françaises est officiellement devenue américaine ! Sylvie (c’est son petit nom…) est mariée à Doug (qui lui est américain) et c’est…

Comment dire ? Pas toujours simple de gérer une famille avec deux nationalités ?

Oui, car l’administration est restée, reste et restera… La même !

Donc elle a fait les démarches et après étude « très attentive » de son cas (en clair, on vérifie si on n’est pas un immigrant illégal qui ne voudrait pas la nationalité que pour en tirer un certain avantage), elle a été approuvée (je trouve que l’expression fait assez vache de concours, mais bon).

Nous avons donc été cordialement invités à la cérémonie où 115 autres personnes (43 nationalités différentes à l’origine) étaient dans le même cas qu’elle. J’avoue qu’aux Etats-Unis, ils font les choses bien.

La cérémonie a été faite dans un lieu très beau, la Clinton Library (fondation), avec la garde nationale, un représentant de la nation (les services de l’immigration en l’occurrence), le procureur et le juge qui valide les demandes. Les personnes prêtent serment, toutes en même temps, en anglais, en levant la main et en disant à la fin « nous le jurons ». Puis elles sont appelées une par une pour récupérer leur certificat de naturalisation (magnifique, avec dorure et beau papier), un petit drapeau américain pour symboliser leur appartenance à leur nouveau pays et elles sont ensuite invitées à se présenter face à l’audience pour donner leur nom, leur ancienne nationalité et, si elles le souhaitent, elles peuvent aussi rajouter un petit message (généralement ce fut « et je suis si fier de rejoindre ce pays en devenant américain aujourd’hui » ou « et que Dieu vous bénisse »).

Quoi qu’il en soit ce fut extrêmement émouvant (oui, je sais, j’ai la larme facile…). Sans rire. Ce formalisme qu’ils mettent pour symboliquement marquer cette adhésion à la nation américaine, c’était très beau.

IMG_7833IMG_7834IMG_7841IMG_7846

IMG_7839